La Ville va acheter l'ancienne CAF : que deviendront tous ces locaux ? (Urssaf, cliniques...)

Ce soir (sept 2013 ndlr), le conseil municipal de Saint-Brieuc a voté l’acquisition des bâtiments laissés vacants par le déménagement de la Caisse d’Allocations Familiales. Il s'agit d'un grand immeuble de 4000 m2, à deux pas de la gare et quelques enjambées du centre. Il en coûtera 1,65 million d’euros. l'objectif est de rassembler, dans un même lieu, plusieurs services municipaux.

Le regroupement des services municipaux était initialement prévu à Curie, où la Ville envisageait la construction d’un édifice, pour une centaine d’agents. Le conseil municipal avait adopté, en février 2011, une délibération en ce sens. « Cinq millions d’euros ont déjà été prévus dans notre plan pluriannuel d’investissements », souligne le maire.

D'importants travaux sont à prévoir. Le montage financier pourrait être facilité par l’apport de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte). On dit cette administration intéressée pour prendre un tiers du bâtiment.

Ouest France 24 sept 2013

La Caf et l’Urssaf ont quitté l’avenue Clémenceau (Saint-Brieuc) au printemps (2012 ndlr). Le service des eaux, la rue Notre-Dame en 2014. Le centre hospitalier privé songe déjà à son départ à Plérin. Il y a aussi le centre de secours en 2015-2016. Au final, c’est une jolie partie de Monopoly qui s’ouvre dès cette année.

La Ville de Saint-Brieuc s’y prépare et a engagé depuis plusieurs mois une réflexion sur le devenir de ces sites. Un groupe de travail va même être spécifiquement constitué. « Un chargé de mission va être recruté pour suivre ces dossiers, ainsi que ceux concernant les friches commerciales et industrielles qui doivent faire l’objet de la même attention et du même intérêt », concède la maire, Bruno Joncour. Car à bien des égards, ces « places fortes » qui se libéreront dans les mois ou proches années qui viennent sont déjà considérées pour beaucoup comme « stratégiques ».

Ouest France 20 Janvier 2013

Note AGV : Vous avez dit attractivité du centre ville ? Les habitants ont quitté le centre, les travailleurs sont exilés à la périphérie de Saint-Brieuc, mais qui va acheter dans les commerces du centre ville ??? Et pour les allocataires qui allaient à la CAF en ville, pas simple et plus coûteux pour eux de se rendre aux Plaines-Villes ! Vivement le BUS GRATUIT !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : Mar 14 Oct 2014